ÉCOLE DOCTORALE THÉMATIQUE
ARCHITECTURE, URBANISME,
INGENIERIE ARCHITECTURALE ET URBAINE
ACCUEIL > OBJECTIFS SCIENTIFIQUES > OBJECTIFS SCIENTIFIQUES

OBJECTIFS SCIENTIFIQUES


La recherche doctorale dans les domaines "architecture, urbanisme, ingénierie architecturale et urbaine" en Communauté française de Belgique est jeune : tout au plus une trentaine d’années. Ce développement récent ne laisse pas d’étonner si l’on se réfère à l’état de crise qui caractérise l’architecture et l’urbanisme depuis plusieurs décennies : une situation qui touche à leurs statuts disciplinaires et socioculturels, leurs méthodes conceptuelles et pratiques, leurs finalités publiques.

Dans ce contexte, les Universités de la Communauté française de Belgique se sont rassemblées autour de la création d’une école doctorale thématique en vue de développer une recherche doctorale ad hoc. Une telle structure doit permettre aux équipes de recherche les plus actives et avancées de contribuer à la formation des doctorants : sa nécessité prête peu à discussion et s’impose. Elle s’est rapidement élargie à l’ensemble des Instituts Supérieurs d’Architecture avec lesquels un partenariat a été établi.

L’appartenance disciplinaire de l’architecture et de l’urbanisme n’apparaît pas toujours certaine : relève-t-elle de l’art ? Relève-t-elle de la technologie et des techniques ? Relève-t-elle de l’adéquation à sa réception sociale et politique ?

Ce caractère hybride est évident, mais les efforts constants pour centrer les croisements interdisciplinaires (issus soit des sciences humaines : philosophie, histoire de l’art et archéologie, anthropologie, sociologie, psychologie, soit des sciences exactes : mathématiques, physique, chimie, ingénierie) sur une assise disciplinaire propre sont trop insuffisamment pratiqués et, par force, peu reconnus.

L’école doctorale se fixe l’objectif de conforter le noyau disciplinaire de l’architecture et de l’urbanisme.

En contrepartie, l’école doctorale entend définir son champ de préoccupation dans sa plus large acception : celle qui englobe tous les dispositifs artificiels qui permettent aux territoires d’être habités collectivement et individuellement, sans restriction d’échelle (demeure, rue, place publique, quartier, urbain, semi-urbain, rural, paysage, etc.).

La visée d’une offre formative doctorale se doit d’approfondir les rôles et contenus interdisciplinaires (fondés hors de l’architecture comme objet principal) et disciplinaires (fondés sur l’architecture comme objet principal) et de préparer à leurs cohérentes articulations.

Elle se doit également d’ouvrir un cadre permettant aux doctorants d’affiner les outils théoriques et méthodologiques dans des séminaires spécialisés, et d’autre part, de mettre à l’épreuve d’un public d’experts les résultats de leurs recherches.

En conséquence, l’école thématique propose un ensemble de cours et séminaires traitant de manière concentrée (sur fond de l’expertise des équipes de recherche) de dimensions spécifiques :

  • Fondements théoriques et historiques en architecture et urbanisme.
  • Fondements méthodologiques en architecture et urbanisme.
  • Patrimoine architectural et urbain.
  • Conceptions structurales et technologiques.
  • Soutenabilité en architecture et urbanisme.

jeudi 5 juillet 2012


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP